Masque à poussières FFP3

Le masque de chantier

En pleine période d’épidémie du coronavirus, les masques reviennent régulièrement au cœur des discussions des artisans.

Le masque de chantier certifié

Les masques de chantier certifiés EN149 sont suffisamment efficaces mais leur efficacité dépend de l'adaptation au visage de la personne qui le porte.

Ces masques sont en effet peu anatomiques et s’exposent à des fuites. Les autres masques de chantier non certifiés sont à proscrire.

Face à la pénurie de masques, certains ont trouvé une solution alternative : fabriquer eux-mêmes leurs masques à partir de tissu. De nombreux tutoriels ont d'ailleurs fleuri sur les réseaux sociaux, mais les avis divergent quant à la réelle efficacité de ces protections maisons.

Certains spécialistes pensent en effet qu'un masque non conforme est toujours meilleur que de ne pas avoir de masque du tout, tandis que d'autres estiment qu'il s'agit d'une fausse sécurité, car si vous recevez des postillons d'une personne contaminée sur ce masque, et que vous le conservez au contact de votre bouche, cela augmente le risque.

Les masques FFP3, mieux adaptés au travail sur les chantiers, peuvent donc bien être utilisés en milieu médical en lieu et place des FFP2. Cependant, ces derniers restent préconisés pour les professionnels de santé afin de les protéger en cette période d'épidémie. FFP2 ou FFP3 demeurent, quoi qu'il en soit, réservés en priorité aux soignants, comme en témoigne l'arrêté du gouvernement pris le 13 mars dernier.

Masques de protection respiratoire pour chantier

Sur un chantier, nombreuses sont les projections qui s’éparpillent dans l’air : poussière, sciure, particules toxiques et bien d’autres. Toutes ces particules en suspension, ainsi que les diverses poussières, peuvent représenter un risque sanitaire en cas de contact prolongé. Pour éviter cela, rien ne vaut un masque de protection respiratoire, aussi connu sous le nom de masque de chantier.

Pour assurer votre sécurité, nous avons donc établi une sélection de masques anti-poussière qui s’adapteront à tous les chantiers et assureront votre sécurité au quotidien sans vous ruiner. Vous n’avez donc aucune raison de ne pas vite vous équiper d’un masque de chantier anti-poussière.

Il existe trois catégories de masques filtrants.

1. Le demi-masque jetable

Le masque sert de filtre pour protéger des particules solides ou liquides.

2. Le demi-masque à cartouche

Couvrant le nez, la bouche et le menton, le demi-masque respiratoire à cartouche est maintenu avec des brides réglables à passer autour de la tête. Les cartouches de filtration peuvent être remplacées.

3. Le masque complet

Le masque complet recouvre tout le visage.

Il est composé d'un joint souple, d'un oculaire, de soupapes et d'un jeu de bride que l'on peut resserrer sur le dessus et sur le côté pour maintenir son étanchéité sur le visage.

Comment les utiliser ?

Quelques éléments sont à retenir si vous êtes malade et que vous êtes amené(e) à porter un masque. Les masques chirurgicaux classiques sont ainsi à jeter dès qu'ils sont mouillés ou souillés, dans une poubelle si possible équipée d'un couvercle et munie d'un sac plastique, indiquent les autorités sanitaires, qui recommandent ensuite de bien se laver les mains à l'eau et au savon ou de se les désinfecter avec un gel hydroalcoolique.

Les masques de protections respiratoires FFP2 (qui ne sont utiles que si vous travaillez en milieu hospitalier, rappelons-le) doivent de leur côté rester en place une fois posés et ne plus être touchés. Une fois enlevé, ils ne doivent plus être réutilisés. Il doivent être changés immédiatement en dehors de la présence du patient, chaque fois qu'ils sont souillés, mouillés ou mal positionnés sur le visage, précise le ministère de la Santé.

Tactidevis

La solution informatique pour les professionnels du bâtiment

Nous contacter

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Paiement en ligne sécurisé par cc stripe brands

TACTIDEVIS est une marque de L.S.M.B, une Société par Actions Simplifiée de Conception de logiciels, NAF 6201Z,
immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de Pontoise sous le numéro 809 233 547